Végétaliens, végétaliens, Vegan : faites la paix.

Bonjour à tous.
Aujourd’hui ce post pour vous parler de la « guerre » qui existe entre végétariens et végétaliens. Oui oui vous avez bien lu.
C’est hélas une vérité. Je ne parlerai pas non plus d’un phénomène général mais je commence à le rencontrer.

Je vais, pour que vous compreniez bien, vous parler de la situation que j’ai dû affronter il y a quelques jours. Je partageais ma dernière recette tarte champignons sur les réseaux sociaux. Cette recette contient des œufs et de la crème fraîche. Elle est notifiée comme végétarienne et non végétalienne. Pour information j’essaye d’acheter le moins possible de produits laitiers préférant le lait d’amande, les yaourts au soja et le lait de coco pour la cuisine. Mais parfois j’achète des produits bio pour certaines recette. Habituellement lorsque je partage une recette végétarienne je ne rencontre aucun problème. Mais cette fois ci j’ai « tapé dans l’œil » de quelqu’un.

CAnimals_Beasts_Animal_fight_021154_ette personne ne semblait absolument pas supporter le fait que je cuisine des produits laitiers me traitant d’assassin, que je participais à la souffrance des animaux sur la planète. Un peu dur à encaisser pour une végétarienne très investie dans la cause animale. Et « pourquoi s’en prend t-elle à moi » je me suis demandé, il y a bien pire !
Alors oui je mange encore des produits laitiers, je ne fais pas cet article pour me justifier. Mais pour comprendre mon point de vue, je continue à en mettre dans mon régime alimentaire, car dans l’absolu cette consommation ne devrait normalement pas entrainer de souffrance animale. Je pourrais récupérer les œufs des poules de mon père, récupérer le lait directement aux pis d’une vache, et en faire du fromage, tout en caressant ces animaux et en leur laissant la liberté de vivre pleinement leur vie de façon autonome. C’est donc pour ça que j’utilise principalement des produits bio et que j’en achète peu, car même derrière le bio tout n’est pas rose.

Ces insultes ne m’ont pas touchés, ne m’ont même pas fait culpabiliser. Vous savez pourquoi ? Car je sais que cette personne ne vise pas la bonne cible et est juste en mode « repeat ». J’ai essayé de lui faire entendre raison, de la calmer, mais en vain. J’ai eu des témoignages sur la page Facebook de personnes végétariennes s’étant elle-même fait insulter. Une personne à même eu le droit à « tranche toi les veines avec tes coquilles d’œufs ». Sérieusement ? Non mais comment on peut sortir un truc pareil à un végétarien, voire même à un mangeur de viande ?? Pensent-ils que c’est de cette manière que nous allons éveiller les consciences et faire réfléchir les gens ? NON ! C’est justement tout ce qu’il faut éviter !! C’est de cette manière que les mangeurs de viande prennent les végétariens et végétaliens (la plupart du temps ils ne savent même pas les différencier) pour des marginaux, des hippies, des tarés, des activistes dangereux et des gens intolérants. Pour votre cause N’AGISSEZ PAS DE LA SORTE. Le message est négatif et retranche les gens dans leurs propres positions. Notre but est d’informer les gens, les encourager et les comprendre. Il n’y a que de cette façon que nous pourrons éveiller les consciences. Autour de moi c’est de cette façon que j’ai décidé d’agir et ça marche : les gens mangent moins de viande, réfléchissent sur leur produits, ont arrêté de consommer certains produits…

Informer et comprendre pour mieux agir

Siberian-tigers-Je pense que comme pour toutes philosophie et religion, nous devons cohabiter avec les différences de points de vues. Il est parfois difficile, je l’avoue, de garder son sang froid face à des gens intolérants, mais garder votre calme, il n’y a que comme ça que vous sortirez grand gagnant et grandit. Ce n’est pas demain que tout le monde ouvrira les yeux, en devenant végétarien ou végétalien. Vous avez, malgré vous, accepter d’être « à part ». Vous devez refuser l’intolérance de n’importe quel côté soit-il. Personnellement je continuerai à informer autour de moi avec calme, je continuerai à essayer de diminuer ma consommation de produits laitiers et surtout je respecterai tout le monde.

Faites passer le bon message 😉

A bientôt sur We Are Vege ! 🙂

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. J’ai une copine végétarienne qui s’est également faite agresser sur Facebook par des vegan agressifs, tu as raison de parler de guerre parce que c’est vraiment le cas ! Je suis vegan mais je ne côtoie aucun vegan justement parce que je les trouve agressifs et/ou moralisateurs (« Quoi ? Tu ne vas pas à la manif ? » comme si j’étais une criminelle alors que je ne supporte pas la foule, je n’y peux rien bordel !). Ce sont des personnes qui décrédibilisent la cause animale et qui ne se rendent même pas compte du mal qu’ils font. J’ai des amis végétariens tolérants qui pensent à devenir végétaliens, qui font de leur mieux et qui ne jugent personne. Et ça me va très bien comme ça 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. We Are Vege dit :

      Bonsoir Lazy Veggie,

      Un comportement très juste de ta part, je t’en félicite 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. alexia dit :

    Coucou,et bien je suis tout a fais d’accord avec toi!Je suis partie des groupes facebook vege car trop de personnes etaient intolerante !Une admin m’a même renvoyer un jour comme je n’étais pas d’accord avec elle ! Personnellement je suis vegetarienne et je reduis de plus en plus ma consommation d’oeuf et de lait mais je ne peut pas tout supprimer parceque je vis encore chez mes parents,que je n’ai pas de budget pour acheter mes produits vegan et que j’ai beaucoup trop de mal à me passer de certains aliments.Je pense que le vegetarisme est deja une très bonne initiative car c’est deja une très bonne prise de conscience.L’extremisme n’est pas une bonne chose et tu as raison,pas mal de vegan sont intolérants et sont des « bons moralisteurs » :-(.Je ne supporte pas ce type de personne…Si tu veux me contacter pour échanger ou si d’autres vegetariens ou vegan qui pensent pareils que moi en etant tolerant souhaitent échanger aussi contactez moi à cette adresse :alexiapicard@gmail.com merci et bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Loéva dit :

    Coucou,

    Alors je suis totalement d’accord avec toi (et les autres participants aux commentaires) sur le fait que l’agressivité ne résout rien. Dans ma démarche de végétarienne j’inclus un principe de non-violence que l’agressivité offusque. Tu as raison de dire que cette attitude est stérile si l’on prétend vouloir encourager le reste du monde à adopter de bonne pratique alimentaire (et de vie et d’éthique).

    Cependant, si je déplore l’agressivité (trop) souvent employée je me sens dans l’obligation de souligner que je comprends tout à fait le discours. Je suis moi-même en train de passer doucement du côté du végétalisme et même du veganisme (en mode « flexi » pour le moment puisque c’est ce qui correspond à ma façon de ré-apprendre à vivre différemment, tout comme j’ai eu besoin de 3 ans de flexitarisme avant de franchir définitivement le pas du végétarisme). Par exemple « je ne peux pas me passer du fromage » (concrètement c’est ce dont j’ai le plus de mal à me passer) se rapproche du discours « je ne peux pas me passer de viande » – en fait si, c’est juste que je ne suis pas prête et parfois même pas motivée. Alors je comprends que cette réponse agace un vegan comme celle d’un omni peut agacer un végé.
    « Les produits végans sont trop chers » – les graines de chia/la compote/les bananes sont moins chères qu’un pack d’oeufs.

    Bon, je passe tous les arguments.

    Evidemment qu’être végétarien c’est super ! C’est topissime ! Tout comme j’encourage vivement les gens flexi, c’est « déjà ça », on va pas cracher sur ceux qui essayent, qui luttent, dans un monde où – comme tu le soulignes sur ton blog – tous ces choix nous excluent, nous cataloguent.

    Mais pour prendre un peu la défense des vegan (sur le fond plus que sur la forme) – si si, manger des oeufs et des yaourts ça participe à la souffrance animale – même en bio. Bio ou pas bio les poussins mâle nés dans les élevages de poules pondeuses (impropre à la consommation car pas de la bonne race) sont systématiquement broyés. Les vaches laitières sont envoyées, épuisées, à l’abattoir au bout de 7 ans – la durée de vie normale d’une vache peut aller jusqu’à 30 ans. Et je passe sur le traitement infligé aux veaux qui naissent chaque année pour que la vache continue de produire du lait.

    Et même si on a des poules et une vache dans notre jardin… où se situe notre droit de prendre ce qui leur appartient ? J’en suis à un point où, doucement, je refuse simplement que l’être humain s’octroi le droit de prendre quoi que ce soit aux animaux – lait, oeufs, miel, peau, poils… Et doucement j’entends les justifications des végétariens (dont je fais partie) comme de fausses excuses. Evidemment, comme les omni, c’est de bonne foi. On n’en n’a pas forcément conscience, on n’est pas des tarés finis, on n’est pas des sadiques couverts sous l’étiquette végé. Il n’y a pas si longtemps, quand je regardais les recettes végétaliennes, je n’y comprenais goutte et ça me semblait horriblement vide. Aujourd’hui le fromage, les oeufs au plat, les sauce au yaourt… tout ça me semble superflu – exactement comme, d’un coup, la viande et le poisson m’ont paru inutile pour avoir un bon repas complet.

    Et je peux comprendre que les végétaliens et végan, craquent parfois en nous voyant, nous les végétariens qui nous targuons de sauver les animaux dans nos chaussures en cuire en train de déguster un oeuf à la coque avec des mouillettes de pain beurré (mais t’inquiète ! C’est bio !) – comme ça nous donne parfois envie de distribuer des baffes aux omni qui disent aimer les animaux et participer à des pétitions pour que les cirques soient mieux encadrés. Réaction sur le vif : RI-DI-CULE !

    Alors je ne cautionne toujours pas la violence et encore moins les invitations au suicide ou au meurtre (à priori refuser de tuer des êtres doués de conscience, ressentant la douleur ça inclus les êtres humains… ou alors je me fourvoie totalement). Je n’irai pas envoyé un vegan vénère discuter avec des gens que je souhaiterai ouvrir à ces questions.
    Mais il reste que les vegan craquent parfois (et je suis désolée de le dire, mais leur argumentation est en béton). Être végétarien c’est déjà super dur. On voit de la violence dans les boucheries, dans le rayon saucisson, au restaurant… Pour un vegan la torture animale est 5 à 10 fois plus présente : rayons des produits laitiers, magasins de vêtements en cuir, produits contenant des oeufs, du lait (c’est même dur de trouver du chocolat), même les restaurants végétariens exposent cette douleur … (tout comme c’est horrible de voir des plats à base de poisson proposé dans les menus végétariens… c’est quoi ce délire ?).

    Alors certes taper sur les végétariens ou les flexi c’est un peu tirer dans son propre camp. C’est un peu se transformer en police et ne taper que sur ceux qui font déjà des efforts. Encore une fois je suis donc d’accord de dire que ce n’est pas une bonne méthode de discussion ou de transmission. Mais il faut aussi admettre que les végétariens, aux yeux des vegans, sont un peu des planqués… certes ils ont fait des choix en faveur des animaux mais se sont arrêtés en chemin et se permettent de donner des leçons (même écrire des blogs et publier des recettes ! Tu te rends compte ?! #jeblague).

    Faut dire aussi qu’il y a une forme de communautarisme dans ce milieu-là (végétariens compris) et quand on « monte un niveau » on se met à mépriser ceux du niveau en dessous et on se retrouve (ou non) dans la branche militante. Et ce mépris s’explique peut-être en partie par jalousie.

    Je m’explique. Je n’entends pas par là « bouhou lui il a encore droit au fromage ». Mais plutôt « lui rencontre moins de problème que moi, et ose prétendre se donner corps et âme à la cause animale ». Dans le monde du « manger autre chose que des animaux » les flexi sont les meilleurs amis des omni : ils font des choix alimentaires impressionnants mais « continuent de vivre » et ne font pas chier : ils ne t’obligent pas à repenser tes menus, ne font pas la gueule devant le foie gras à Noël, t’accompagnent à Buffalo Grill… Bref’ ils sont excentriques (comprenez cool) mais sans impacter les autres (donc vraiment cool).
    Et par rapport aux végétaliens les végétariens sont un cadeau ! Maintenant que mes parents gèrent super bien les plats végétariens voilà que je fais la chieuse en leur demandant de supprimer le fromage, le beurre, les oeufs… Dur à entendre et à accepter.

    Donc, encore une fois (c’est important de bien se comprendre là-dessus) je suis désolée que tu te sois faite agressée alors que oui, tu fais déjà beaucoup, et tu mérites sans doute plus des applaudissements que des agressions. Mais, je comprends le sentiment de rage des végétaliens, pour qui le problème est bien plus important et plus lourd à porter, et qui sont les « grands méchants » de l’histoire.
    Je pense que, comme on a du mal à entendre un pseudo végétarien dire « je suis végé mais je mange du poisson » les végétaliens et végan enragent d’entendre quelqu’un dire « je défends la cause animal, je suis végétarien, mais ne t’en fais pas, j’adore le fromage et à la place du steak je vais me faire une omelette. »

    Personnellement je vivrais très mal le fait de me faire insulter à ce sujet… Mais jusqu’à présent je vois surtout la violence dans le fait que l’on me remette en question et que je dois bien admettre que si, tant que je met de la mozza avec mes tomates et qu’au brunch je me prend une omelette, je participe pleinement à l’exploitation animale avec tout ce que cela a de plus horrible. Et j’en viens à me dire que parfois la violence ressenti lors des rencontres avec les vegan viens plus du fait que leurs arguments sont justes et que je dois admettre que je ne vais pas jusqu’au bout de ma démarche. Tout comme un omni se sentira forcément agressé en lisant ton blog quand tu leur renvoi « violemment » à la gueule que non, aller chez le boucher et choisir de la viande bio, ça ne change pas grand chose sur le fond alors qu’ils se réconfortaient en faisant cet effort-là sans avoir conscience que ce n’est que du réconfort – encore une fois, en toute bonne foi.

    Bon évidemment ce paragraphe n’inclus pas le « vas te trancher les veines avec tes coquilles d’oeufs… ça pourrait presque devenir une blague tellement c’est absurde.
    Edit après un débat à ce sujet : c’est plus qu’absurde c’est totalement abjecte. Inviter quelqu’un au suicide ou menacer de mort est un acte d’une violence extrême qui ne mérite aucune compassion. Surtout de la part de quelqu’un qui dit vouloir respecter la vie (et à priori, parce que c’est le discours le plus commun au végéta*iens, ne pas s’octroyer le droit de vie ou de mort sur les autres êtres sensibles).

    Par ailleurs céder à la violence, dans les discours ou dans les actes, globalement c’est un acte de pur égoïsme. Jusqu’à preuve du contraire insulter quelqu’un ne soulage que la personne qui profère l’insulte. Donc un vegan qui cède à la violence et à l’agressivité sous couvert de protection animale ment et se ment à lui-même. Son discours, plutôt que de servir ceux qu’il prétend défendre, rend les gens intolérants et encourage les comportements qu’il condamne. Exemple (qui n’est pas parole sainte mais vaux quand même au moins le respect d’un avis) : mon ami omni, s’il est confronté à un discours agressif, aura surtout envie d’aller se prendre un bon steak et un saucisson avant un petit tour à McDo, juste par esprit de contradiction face à son agresseur. Et c’est une attitude plutôt répandue et admise. Un vegan cédant à l’agressivité suis donc plutôt ses propres intérêts sur l’instant (vider son sac et râler) que ses convictions et ses ambitions (= convertir tout le monde au tofu !!! #Démasqué).

    Sur ce, je te remercie pour cet article, cela m’a permis de résoudre plusieurs questions qui me turlupinaient encore et sur lesquelles je tournais parfois en rond. Courage à toutes et à tous face à toute agressivité, d’où qu’elle vienne, et n’oublions pas que le plus important reste que les hommes comme les animaux aient droit de vivre en faisant leurs propres choix à leur rythme et sans impacter les plus vulnérables sous des prétextes fallacieux (Mais siiiiii, Dieu(x) à dit qu’on avait le droit !).

    J'aime

    1. We Are Vege dit :

      Merci pour ta réponse.
      L’article date un peu et je suis Vegan depuis un an maintenant 😉
      Et maintenant en effet mon point de vue à un peu changé sur les végétariens même si je n’en viendrais pas à leur hurler dessus.
      Mais il est vrai que si on souhaite zéro souffrance animale il n’y a que le veganisme qui peut répondez à ca 😉
      Tu peux voir d’ailleurs que je ne poste plus que des recettes Vegan depuis un moment sur le blog.

      À bientôt

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s