Devenir végétarien (Part. 3) : envie, fierté et détermination, plus fortes que tout.

Afin de suivre, si ce n’est pas déjà fait, je vous invite d’abord à lire la première et la deuxième étape : la prise de conscience (part. 1) et nouveau frigo (part.2) !

On le sait bien, être végétarien, le devenir, ce n’est pas chose facile. Depuis gosse, nous « baignons » dans la viande. Nous sommes matraqués par le saucisson et noyés sous les publicités pour le jambon et le cassoulet. La plupart de nos parents, dans un (faux) soucis de bien faire, nous ont forcé à finir notre bifteck et à goûter de tout. Il n’est pas rare de voir un gamin terminer ses frites plutôt que sa viande, ou préférer le sucré au poisson. Mais on obligera son organisme, son cerveau à consommer quelque chose qui apparemment n’est pas naturellement « programmée » chez lui. Après toutes ces années d’habitudes alimentaire, c’est donc de façon tout à fait normal que l’individu standard va faire ses courses en prenant soin de ne pas oublier son jambon sous cellophane et ses 10 steaks congelés. Son cerveau le lui réclame.

Le cap des 3 mois : réminiscences et déconditionnement

640px-Flock_of_sheepLorsque l’on devient végétarien, il faut de nouveau obliger son organisme ET son cerveau à oublier ses vieilles habitudes alimentaires. C’est bien pour cela que de nombreuses personnes, sans conviction ou sans réelle motivation, souhaitant devenir végétariennes se stoppent rapidement.

Bien entendu, quand vous changez de régime alimentaire, vous ne changez pas radicalement de vie non plus. Vous vivez dans la même ville, vous avez le même travail, les mêmes amis, les mêmes habitudes de week-end, etc… Vous restez donc dans un environnement qui lui n’a pas changé. Comme pour un fumeur, il est plus évident de stopper la cigarette s’il n’a que des amis non-fumeurs ou s’il se retire au grand air pour un moment. Mais rarement un futur végétarien n’est entouré que de végétariens (ce serait trop beau !)…

Vous êtes donc exposé à voir des gens manger de la viande. Régulièrement : à la pause dej’ au bureau, à l’apéro le vendredi soir, et au resto le samedi. Vous allez donc subir des rappels de votre ancien régime et votre cerveau risque de vous envoyer des réminiscences olfactives et gustatives de vos anciens repas. Cela m’est arrivé et c’est très perturbant. Après plus d’un an, cela ne m’arrive désormais plus du tout (aujourd’hui ce serait plutôt des envies de saucisses de soja, de pâtes à la tomate, ou de pâté végétal aux champignons !). J’explique : cela fait 3 mois que vous êtes végétarien, et que vous apprenez encore à vivre et à manger avec vos toutes nouvelles habitudes ; il est 19h, vous avez terminé votre journée et vous commencez à avoir faim ; votre corps et votre cerveau vous réclament donc à manger ; et là, sans rien demander, vous avez une sensation de goût de poulet grillé dans la bouche ou de poisson pané. Cela m’est arrivé, et souvent je remarquais que ce n’était que des plats gras ou pas sains du tout. Pourtant, je n’avais pas envie d’en manger mais les odeurs et les goûts se présentaient à moi… Voici donc là, toutes ces années de conditionnement… Tel un chien auquel on apprend à avoir peur d’un bruit spécifique pour qu’il ne s’approche pas de la route ou pour qu’il réponde à une certaine action, « l’appel du ventre » retentit comme un son de cloche. Votre cerveau cherche à survivre en vous envoyant les signaux qu’il a en sa possession (car n’oublions pas que même si manger est un plaisir c’est avant tout pour survivre que nous nous nourrissons). Une étude scientifique à vous tout seul ! Forcément ce n’est qu’aujourd’hui que je peux dire que cela n’étaient que des réminiscences et non des envies, mais à l’époque j’ai eu peur. Peur de me dire que je n’étais pas prête ou trop faible. Je me suis d’ailleurs demandée si je n’opterais pas plutôt pour le régime pescetarien… Avec du recul je trouve ça stupide : ce n’est pas parce qu’un poisson ne crie pas quand on le tue qu’il ne souffre pas !

orange-mecanique_cinemariumJe pense qu’après des années de conditionnement et de culture de la viande c’est une phase inévitable. Il faut la traverser et essayer d’avoir le plus de soutien possible auprès de végétariens ou végétaliens. Il faudra aussi apprendre pendant cette période, à éviter le plus possible de sortir dans des lieux nous rappelant notre ancienne alimentation. Rendez-vous plutôt dans des resto végé ou dans des fast-food vegan. Allez chez le primeur et dans les magasins BIO. Imprégnez-vous de votre nouvelle culture pour qu’elle s’installe de façon plus facile ! C’est la meilleure façon d’avancer plus vite croyez moi !

6eme mois : la confiance à son paroxysme

9-Moise tables de la loi-gustave doré
« Arrêtez de manger les animaux ! » « Pitié arrête avec ta morale ! »

Forcément après avoir traversé une période de doutes pareil, une fois qu’on sort de ça on se sent très fort avec un total contrôle de soi. On s’informe, on lit, on regarde des vidéos, on se cultive, on cuisine, on est maître de sa nouvelle culture et de son nouveau régime alimentaire. Vient alors la période « moraliste » 😀 La confiance s’est enfin installée en vous au bout de 6 mois et vous souhaitez l’éclater au monde. Je ne vous dis pas que cette période va s’arrêter mais elle va se calmer. Du coup, vous ne pourrez vous empêcher d’expliquer au gars en face de vous en train de manger un pauvre petit veau à la milanaise comment il a pleuré avant qu’on l’abatte ou comment la vache est pendue par les pieds puis saignée. L’âme du pourfendeur de la cause animale s’est emparée de vous et vous vous sentez dans le besoin d’informer les gens autour de vous ! Vous prenez mouche quand les gens vous cherchent ou se moquent de vous. C’est normal. Vous avez un tel amour, une telle fierté et de telles vérités à dire que vous voulez les partager aux gens qui vous entourent. Mais hélas, ce n’est pas toujours évident et tout le monde n’est pas près à les entendre. Les gens ne sont pas tous aussi ouverts et à l’écoute que vous le pensez et vous pourrez être rapidement déçu. Avec le temps, vous apprendrez à être patient face à des réactions malveillantes et vous pourrez expliquer de façon clair et calme ce qu’est le végétarisme. Vous pourrez identifier quel sujet intéresse quelle personne. Cela ne sert à rien d’expliquer la souffrance animale à quelqu’un qui ne les aime pas particulièrement, peut être sera-t-il plus sensible sur l’impact écologique de l’agroalimentaire ou sur les maladies engendrées par la viande. La patience et l’intelligence vous serviront à convertir de nouvelles personnes !

Le 6eme mois est une période très importante car elle est celle de la certitude et de la fierté. Les premiers mois sont difficiles et quand enfin la volonté et la certitude sont définitivement installées ce n’est que du bonheur… et de la fierté, je me répète !

Comme d’habitude, n’hésitez pas à raconter votre histoire en commentaire et/ou à poser vos questions 😉 Je me ferai un plaisir de vous répondre !

A très bientôt sur We Are Vege 🙂

Ne vous éloignez pas trop, une recette de croquettes aux pois chiches arrivent très très vite…
Ah et oui ! Que pensez-vous du nouveau design ?

Publicités

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Céline dit :

    Merci pour le partage de ton expérience et ces 3 articles… je suis moi-même en transition vers le végétarisme et je trouve ici une forme de soutien qui me fait du bien! 🙂
    P.S: le design de ton blog est très plaisant 😉

    J'aime

    1. We Are Vege dit :

      Bonsoir Céline. Merci pour ton commentaire. Je suis heureuse de savoir que ce blog t’aide et t’accompagne dans ta démarche. J’espère qu’il continuera à le faire mais je n’en doute pas 😉

      A bientôt !

      Aimé par 1 personne

  2. Imagine quand tu deviens végétalien…c’est encore pire que ce que tu viens d’écrire, parce que si globalement on peut comprendre qu’on ne mange pas de viande, les gens ne comprennent pas du tout que tu puisses te passer de lait et encore moins des œufs…

    J'aime

    1. We Are Vege dit :

      Bonjour Lazy Veggie,

      Oula oui je peux imaginer ! Quand je dis que je suis végétarienne il m’arrive d’entendre « oh moins t’es pas végétalienne ! ils mangent quoi ces gens là ? rien ? des légumes quoi ». C’est quand même stigmatiser un groupe qui est de plus en plus grandissant. Je leur réponds que même en tant que végétarienne, j’opte très facilement la plupart du temps pour un régime végétalien. Les gens parlent sans connaitre le sujet :/

      Au passage, je viens de recevoir le super bouquin de Marie Laforêt : Fromages Vegan.

      A bientôt 😉

      J'aime

      1. Hello 🙂

        Tu me diras ce que tu as pensé du livre Fromages vegan parce que je l’ai aussi mais je suis déçue, je trouve les recettes compliquées…En tout cas je n’en ai encore essayé aucune, je vais chercher un ouvrage plus simple 🙂

        J'aime

      2. We Are Vege dit :

        Oh il faut que tu tentes ! Je pense que tu serais finalement surprise de la facilité des recettes. Je l’ai parcouru et je pense que la recette « crémeux échalote et ciboulette » p.59 n’est vraiment pas compliquée 🙂 Je vais l’essayer ce week end et je publierai le résultat !

        A bientôt 🙂

        J'aime

      3. J’avoue être un peu flemmarde (d’où le titre du blog ^^), j’attends que tu testes et que tu me racontes avant d’essayer 😛

        J'aime

      4. We Are Vege dit :

        Ok on fait comme ça alors !

        J'aime

  3. marionmia dit :

    Bonjour,

    Je suis de plus en plus déterminée à changer d’alimentation. Depuis un peu plus d’un an maintenant la vue de la viande me dégoute et de savoir qu’avant d’être dans mon assiette ce steak était un gentil petit animal qui n’a rien demandé m’attriste.
    J’ai commandé cet après-midi des livres de recettes végétariennes car je ne sais pas du tout par où commencer. Je vais essayer d’y aller petit à petit. Mais la détermination est là.
    Ce qui me fait peur c’est que dans quelques mois je vais retourner vivre chez ma mère et j’ai peur de sa réaction et de ce que va dire et penser ma famille.

    J'aime

    1. We Are Vege dit :

      Bonjour Marion.
      C’est une bonne idée d’avoir acheté des livres pour t’aider à découvrir la richesse de la nourriture végétarienne ! Tu verras, au début ça peut paraître un peu compliqué, ça demande juste de changer ses habitudes, et après tu n’y penseras même plus ! En quelques semaines tu te demanderas même comment tu as pu vivre en mangeant de la viande. Les cuisines végétarienne et vegan sont des cuisines très variées, riches et originales ! J’ai découvert tant de choses, et jamais je n’ai si bien mangé.
      En ce qui concerne ta famille, il ne faut pas que tu ai peur ! C’est TA décision et personne ne doit te l’enlever. Si tu te montres déterminée, ils ne pourront que respecter ton choix. Tu pourras aussi leur cuisiner veggie quand tu te seras fais la main pour les impressionner 😉 Ça marche à tous les coups !
      A bientôt !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s