Devenir vegan, et le fromage alors ?

le

« Je ne pourrais pas être vegan, j’aime trop le fromage. »

Voici une des phrases que j’entends très très régulièrement de la part des végétariens et des omnivores. Je l’ai entendu il y a même bien longtemps de mes amis désormais vegan et je l’ai moi même prononcée !

Le fromage. Ce simple petit bout de lait fermenté, ce simple plaisir de quelques minutes, voici ce qui bloque beaucoup de gens pour poursuivre leur transition vers le végétalisme. Mais si ce n’est que du fromage, alors pourquoi tout le monde passe par cette phase de doute et d’appréhension ? Pourquoi sommes nous comme dépendants face à cet aliment tout à fait secondaire au maintient de notre bonne santé ? Et pourquoi, au final, c’est très simple de s’en passer ? Voici un petit article pour y voir plus clair, et surtout, comprendre que oui, on peut tout à fait vivre sans fromage… d’origine animale !

L’addiction

À entendre certaines personnes, le fromage est quelque chose de nécessaire voire vitale dans leur vie. Impossible d’imaginer un plat sans fromage ou un bout de camembert avant le dessert. L’idée même d’arrêter passe pour un sacrifice, l’abandon total d’un plaisir immense. Bien que la volonté soit votre plus grande amie dans le fait d’arrêter de consommer ce produit ou un autre d’ailleurs, vous n’êtes pas seul responsable de cette dépendance.

fromage_main_8844.jpeg_north_640x409_transparent

De nombreux scientifiques se sont penchés sur les effets addictifs du fromage et nos comportements liés à sa consommation. Aujourd’hui, les résultats se disputent un peu, mais il est clair que le fromage présente, à moins haute dose que les drogues dures bien sûr, une forme de réelle dépendance.
Cela s’explique tout simplement que lorsque vous consommez du fromage (ou même du chocolat ou du sucre), celui-ci active une zone du cerveau appelée « zone de la récompense » qui libère naturellement une molécule biochimique appelée dopamine : vous vous sentez alors, bien, détendu, voire même heureux. Contrairement aux drogues, le fromage active cette zone du cerveau de façon naturelle et non pas de façon abusive.

Alors oui, lorsque vous consommez un produit comme le fromage, celui-ci agit comme une drogue et vous procure un plaisir que vous chercherez à combler par la suite. Ces formes de plaisir peuvent paraître difficile à contrôler et vous pouvez avoir peur de les abandonner.

Mais rassurez-vous, pour n’importe quelle drogue, il existe un moyen de sortir de sa dépendance. Tout simplement en trouvant un substitut ou bien en changeant ses habitudes. En à peine un mois ce n’était plus du tout un problème pour moi ! Aujourd’hui, le fromage d’origine animale me soulève plus le cœur qu’autre chose. Déguster un produit fermenté, fabriqué avec le lait d’une autre espèce, provenant de centaines de vaches, dont plusieurs devaient probablement avoir des pis infectés, et bourrées d’hormones de croissance et d’antibiotiques, maltraitées, séparées de leurs petits, moi, ça me fait pas rêver. Pas vous ?

Les substituts

Rassurez-vous, lorsque l’on devient vegan, même si ces choses ne nous semblent plus du tout nécessaires à notre alimentation, ils nous arrivent de nous octroyer des petits plaisirs de temps en temps et de déguster de délicieux fromages ! Sauf que les nôtres, ils sont sans pus, sans maltraitance et meilleur pour la santé !

Souvent à base de noix de cajou ou même de lait d’amandes, les fromages végétaux se multiplient à vitesse grand V (il suffit de regarder la dernière Veggie World à Paris pour en faire le constat : au moins une dizaine de stands uniquement dédiés au  fromage vegan !) et commencent à se faire une place un peu partout dans les supermarchés.

Il a fallu des centaines et des centaines d’années à la France (et aux autres pays amateurs de fromages) pour inventer et développer la palette de fromages que l’on connaît aujourd’hui (on remonterait même les toutes premières créations de fromage à 8000 av. J-C). Le fromage végétal n’est qu’à ses prémices et pourtant, les premiers résultats sont carrément bluffant !

Vous pouvez aujourd’hui trouver facilement dans les supermarchés et magasins bio du fromages végétal à tartiner ou des tranches pour burger ou sandwich.
Pour les fromages à tartiner c’est assez épatant car on retrouve l’acidité du fromage frais et les goûts singuliers des fromages que l’on connaît déjà. Pour les fromages en tranches je vous conseille vivement de les passer au grill ou de les déguster fondu.

sojami_fromage_ciboulette_echalote-z

Pour les fromages vegan à pâtes dures, affinés ou plus recherchés (feta, cream cheese, camembert, bleu, chèvre, aux herbes, etc), il faudra vous rendre pour l’instant en magasins spécialisés (Naturalia Vegan, Un Monde Vegan, Mon Épicerie Paris, Aujourd’hui Demain) ou sur internet pour pouvoir les trouver.
Pour avoir à peu près tout goûté et même les toutes dernières créations, je suis de plus en plus épatée par ce qui se fait actuellement. Certains camemvert sont tellement ressemblant que ça en est troublant ! Mention spécial à Tomm’Pousse et aux Nouveaux Affineurs qui font des ersatz de camemberts surprenant et délicieux ! En plus de manger quelque chose de plus sain, plus éthique, vous favorisez le développement de petites entreprises locales ! Que du bon en fait !

Donc soyez rassurés, quand on devient vegan, on ne se prive de rien, on ne refuse qu’une chose : la souffrance (celle des animaux et de la planète).
Vous trouverez forcément le fromage qui vous plaît et qui vous fera plaisir à déguster une fois de temps en temps. Vous n’aurez plus ce rapport de dépendance face à un produit car vous reprendrez le contrôle dessus. Et surtout, vous consommerez de façon plus responsable !

Liste de fromages vegan

Liste non exhaustive

Pour terminer, j’avais envie ici de vous donner la liste des fromages vegan actuellement sur le marché. En vert, ceux que vous trouverez un peu partout (type monoprix et/ou magasins bio) ; en orange, ceux que vous trouverez en magasins spécialisés vegan et/ou sur internet ; en bleu, ceux actuellement en développement uniquement disponible sur commande ou en salon.

  • Sojami ❤
  • Vegan Deli
  • Nature & Moi
  • Violife ❤
  • Sojabio
  • Wheaty
  • Frescolat
  • Bio Veg
  • Jay & Joy
  • La Petite Frawmagerie
  • Happy Cheeze ❤
  • Vegusto
  • Bute Island ❤
  • Wilmersburger
  • Les Nouveaux Affineurs
  • Tomm’Pousse ❤
  • New Roots
Mon camembert vegan préféré !

À bientôt !
Lucie de WAV

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. JFB dit :

    Oui mais à la base, où est le mal de consommer du fromage, dont la production ne nuit en rien au bien être animal? Y a jamais mort de vache ou de chèvre à la clé….

    J'aime

    1. We Are Vege dit :

      Bonsoir JFB. Pour avoir réponse à votre question je vous invite à lire mon article « pourquoi devenir Vegan ». Je pourrais vous répondre ici mais le sujet est long.

      En voici un extrait :
      «  Pourquoi arrêter aussi le lait, le fromage et les œufs ? Et bien parce que c’est la même chose. Si ce n’est pire.
      Pour faire du lait le schéma est simple : une vache qui attend un veau, puis séparation du veau de sa maman, pompage de la vache quotidiennement pendant un an, puis insémination artificielle, séparation, pompage, insémination, etc… jusqu’à épuisement avant l’abattoir.
      La vache aura eu une existence minable faite de souffrance, de frustration et la seule porte de sortie sera l’abattage. Elle verra chaque année ses enfants partir à l’abattoir. Des petits qu’elle aura portés en elle plus de 9 mois et qui lui seront arrachés. »

      En espérant vous avoir renseigné suffisamment sur le sujet 😉

      J'aime

    2. We Are Vege dit :

      Et en plus, une petite vidéo efficace qui explique comment l’industrie laitière fonctionne et exploite atrocement les animaux : https://youtu.be/UcN7SGGoCNI

      J'aime

  2. Lau dit :

    Bonjour,

    Je tiens à te faire part d’une récente petite entreprise lorraine qui fait des vromages et qui s’appelle « Les Petits Végannes », dispo sur Internet ou dans leur magasin! 🙂 (le bleu lorrain est à tomber)!

    Merci pour ton article je le garde dans mes favoris !

    J'aime

    1. We Are Vege dit :

      Ah je cherchais le nom en écrivant l’article mais impossible de me souvenir ! Du coup merci !!

      J'aime

  3. Romanetti dit :

    Super article ! Et on a le même chouchou, au niveau des erastz de camembert !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s