Comment militer pour la cause animale ?

le

Lorsque l’on devient vegan s’installe rapidement une envie d’agir. De faire quelque chose et de contribuer au changement que l’on souhaite voir arriver. Il est très rare qu’un vegan se satisfasse uniquement de son mode de vie et veuille rester dans son coin.

Je rencontre beaucoup de nouveaux vegan (plus ou moins jeunes) qui me disent : « j’aimerais militer, mais je ne sais pas comment/quoi faire ! ».

Il y a plus d’une façon de militer pour la cause animale et de se battre contre le spécisme. D’une façon ou d’une autre, vous trouverez forcément votre moyen de participer à l’avancée de l’animalisme et d’agir au quotidien pour fabriquer un monde plus bienveillant pour les animaux.

En parler autour de soi

Cela parait simpliste, mais c’est un premier pas. Parler de la condition animale et du véganisme autour de soi est une chose essentielle. Tout d’abord car cela permet de démocratiser le mot et de le faire connaître. Beaucoup de personnes ont une définition erronée du veganisme et construisent des idées reçues et des stéréotypes à partir de cette mauvaise définition. Leur apprendre pourquoi vous refusez de manger des animaux et comment, permet de planter une petite graine et vous pourrez espérer la voir germer plus tard. C’est comme cela que j’ai procédé avec mon papa et il est maintenant vegan depuis plus d’un an ! Sachez qu’une personne qui est devenue vegan grâce à vous est une personne en moins qui finance le spécisme et même peut-être un futur militant !

3195176943_1_2_hafnDAZD

Parler à ses proches et à sa famille du véganisme et de l’antispécisme est alors une façon en soi de militer. Vous aurez peut-être (sans doute même) des personnes très fermées, contestataires, mais dans le lot de vos proches, vous trouverez toujours une ou deux personnes prêtent à en parler calmement avec vous. Concentrez-vous alors sur celles-ci, car ce sont avec ces personnes que vous pourrez avoir un vrai débat constructif et positif.

Créer un blog

Comme je vous le disais plus haut, bon nombre d’idées reçues et de stéréotypes entourent le véganisme : bouffeurs de salades/graines, carencés, extrémistes, et j’en passe.

La création d’un blog culinaire et/ou d’informations permet de déconstruire ces idées reçues. Il permet aussi de donner des infos concrètes à des gens potentiellement intéressées et qui ont besoin d’aide. Vous pouvez partager des recettes pour montrer la richesse de la cuisine végétale, donner des conseils aux sportifs, informer de l’impact de la viande sur l’environnement, donner des chiffres, publier des chroniques, parler de littérature vegan, etc…

Bien entendu, vous pouvez faire toutes ces choses via différents types de médias : un blog, mais aussi à travers une chaîne YouTube, une page Facebook, un compte Instagram, ou pourquoi pas écrire un livre vous-même (dis, donc… c’est pas sur quoi je serais en train de travailler à l’heure actuelle ?).

La clé c’est de ne jamais cesser d’en parler.

p4gz301tayopen_minded_neon_sign

Aider/financer des associations

Que ce soit contre la corrida, pour venir en aide aux animaux d’élevage, aux animaux de laboratoire, aux animaux marins, etc… Il existe de très nombreuses associations qui ont besoin de dons mais aussi de bénévoles. Leur venir en aide et participer à des actions (stands, tractage, etc) c’est aussi vous permettre de rencontrer d’autres personnes vegan.

vegan-place-mars-2016.jpg

Sortir, amener le véganisme au plus près de la population est aussi une très bonne façon de déconstruire les idées reçues et les peurs. Vous trouverez forcément dans votre ville, une ou plusieurs associations qui ont besoin de bras !

Retrouvez sur le site de L214, une liste des associations qui agissent localement.

Participer à des manifestations / actions directes

Devenir militant pour la cause animale, c’est militer pour ceux qui ne peuvent pas le faire directement. C’est militer pour des individus invisibilisés dans la société.

Aujourd’hui, de nombreuses grandes manifestations sont organisées chaque années en France et à travers le monde. Elles permettent de sensibiliser les gens à la condition animale et de faire entendre leur voix. Il est donc important d’investir la rue dès que nous en avons la possibilité.

parismfa2017

Les actions directes, dans la rue, devant les abattoirs (ou à l’intérieur), devant des salons ou des établissements spécistes sont aussi indispensables dans l’avancée de la cause animaliste. Ces actions, très symboliques, permettent d’attirer l’attention de la population mais aussi des médias.

Retrouvez toutes les antennes et l’agenda des Cubes of Truth sur le site de Anonymous for the Voiceless.

 

Pour résumer, ne cessez jamais de parler, d’agir et de donner de la voix aux animaux. Ils comptent sur nous.

À bientôt,

Lucie

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s