Et si on devenait Superman.girl en 2019 ?

Bah oui, pourquoi pas ? On dit qu’à chaque nouvelle année, il est d’usage d’adopter de nouvelles résolutions. Alors, bien entendu, on sait tous que sur cette liste est marqué « faire du sport », « manger plus sainement », « terminer mon manuscrit que j’ai commencé à 14 ans », des trucs qu’on ne fera probablement jamais. En vérité, je crois que je n’ai jamais fait de liste comme ça.

Mais cette année 2019 est particulière. Elle est particulière car elle arrive après 2018 (UNBEULIVABEUL !) qui a été marquée par beaucoup d’événements. Si vous me suivez sur les différents réseaux sociaux, vous avez sans doute vu que j’ai partagé énormément de contenu sur et autour de l’écologique (presque autant, si ce n’est plus, que d’articles sur la condition animale). Impossible d’y échapper en même temps… Les articles sur l’état de notre planète ont envahi la presse (web et papier). J’ai d’ailleurs écrit un article de 2 doubles pages sur le sujet dans le dernier Paulette Magazine (décembre 2018). Et en l’écrivant, forcément, je me suis re(rerere)plongée dans les chiffres du réchauffement climatique et autres joyeusetés. Et vous savez quoi les gens ? On est dans la merde.

Franchement, en toute honnêteté j’ai LA FLEMME de vous dire une énième fois pourquoi. En gros : c’est la merde pour les températures, pour les océans, pour les forêts, pour la biodiversité, pour les animaux et par ricochet pour l’humanité. Genre, vraiment. VRAIMENT. Sans déconner, vraiment.

Alors comme j’ai pas envie de sortir avec une cloche dans la rue pour gueuler aux passants qu’on va tous crever, je me suis dit que j’allais pondre un article, car en plus ça faisait vachement longtemps (ouais t’as vu j’écris des romans, g pa le tem ; puis ça me permet de pas trop avoir le nez dans les chiffres qui me font déprimer atrocement).

tenor

Donc oui. L’effondrement de notre civilisation est proche. On estime même qu’il arrivera entre les 10 et les 30 prochaines années (ET BONNE JOURNÉE !). C’est chiant. C’est chiant parce que ça me rend triste et furieuse à la fois. C’est chiant parce que si ça se confirme, les gens de ma génération et celles d’après devront se contenter d’une vie de pseudo-survivalistes où il faudra se « battre » pour manger, se chauffer et se loger. Génial le plan. Je me voyais plus écrire des bouquins dans une ferme jusqu’à ce que je sois vieille (avec plein de chats).

La question c’est : qu’est-ce qu’on peut y faire ? Il est normal de penser que ce n’est pas forcément à nous de faire quelque chose, mais à nos dirigeants et aux grandes entreprises et dans le meilleur des mondes, c’est ce qui devrait normalement se passer. Mais la triste réalité c’est que nous sommes dirigés (dominés ?) par un système capitaliste qui privilégie le profit et le rendement au détriment de la nature et des êtres vivants. Et donc du coup… eh bien c’est à nous de bouger nos fesses.

Y a mille petites choses à faire, ce qu’on appelle « les petits gestes du quotidien ». Changer ses ampoules pour des ampoules moins energivore, prendre des douches rapides, faire pipi sous la douche, privilégier les transports en commun, etc etc etc… Mais concrètement, ça fait pas des années qu’on le fait déjà ? Et est-ce que tout cela a eut un réel impact ? Bof. Alors, 2019 c’est l’année du vrai changement ! Parce que c’est notre projeeeet !

Légumes et quinoa pour tout le monde

Et oui, déso. Mais on va commencer par ton assiette. Car en vérité, manger, c’est un truc que tu fais 3 fois par jour (ou 2 selon tes revenus). Et concrètement, c’est un des seuls trucs que tu fais tous les jours plusieurs fois par jour (à part faire pipi et respirer). Alors quand on sait (OUI CAR ON LE SAIT LÀ) que l’industrie des produits animaux fait un mal pas possible à notre planète, ÇA PEU PU DURÉ. Nan. Ça peu pu. Chaque bouchée de fromage, de viande, chaque gorgée de lait c’est un gros doigt à notre planète et ça va falloir apprendre à l’accepter.

Je sais, c’est pas évident. C’est pas évident car on est conditionné à manger ces produits depuis qu’on est petit. On nous matraque la tronche à chaque coin de rue pour nous faire croire que nous en avons besoin quotidiennement. Mais tu le sais que c’est pas vrai. Y a des peuples qui sont végétariens depuis avant la télé et il me semble qu’ils vont bien aux dernières nouvelles. Tu connais de plus en plus de vegan (t’as vu un clip avec Beyoncé hier) et ils vont bien aussi. Mince alors, cela voudrait donc dire qu’on peut vivre sans viande et sans sécrétion animale ! Et bien, oui. Alors maintenant, il va falloir sérieusement y penser. Beaucoup de personnalités et de scientifiques appellent les gens à devenir végétariens, tout simplement car c’est le régime du futur. Celui qui laissera nos prés, nos forêts, nos milieux naturels respirer un peu. Parce que si on veut pas voir les océans complètement vidés en 2050, il va falloir s’y mettre.

Alors, je vais pas te donner d’astuces dans cet article pour devenir végé, car j’ai déjà fait pas mal d’articles là-dessus (que je t’invite à consulter). Aujourd’hui, je m’adresse à toi pour te secouer car je pense qu’il est plus que temps. Parce que c’est notre plus grand enjeu aujourd’hui. Nous devons sauver les meubles avant que notre maison ressemble à la pire des dystopies.

Pourquoi moi ?

Parce que pas de bol, mais t’es là. Avec moi, avec nous tous, sur le même caillou. Et que comme dans n’importe quel groupe (potes, boulot) tu as des responsabilités vis à vis de ce groupe. Il en va de chacun de protéger ce groupe et de se comporter de façon honnête et bienveillante (ça marche aussi pour toi Msieur Macron hein).

Et puis, je suis sûre que tu aimes bien avoir raison. Si, si, mens pas (pour avoir raison… bouuuum). Devenir vegan, ça va te donner raison sur PAS MAL de trucs : éthiques, écologiques, autour de la santé, du progrès, des libertés… Le véganisme (ou mieux encore, l’antispécisme) s’inscrit dans une démarche logique et progressiste. L’humain a toujours tendu vers l’amélioration des conditions des êtres vivants en se focalisant tout de même sur sa propre espèce. Aujourd’hui, il est temps d’étendre cette sphère de considération. Ça coûte pas plus cher (*de bien manger*… je me fatigue mais ça collait pas mal au thème). Et puis comme tu fais partie de l’ensemble des êtres vivants sur cette planète, t’es aussi concerné. Car qui dit respect des animaux non-humains, dit respect global. Si demain tuer une vache est inacceptable on aura bien du mal à justifier l’exploitation des enfants humains ou le système patriarcal. Donc tu vois, c’est plutôt pas mal.

Et puis, aussi, s’intéresser à quelqu’un d’autre que soi-même, et bien ça fait du bien. Notre époque est hélas dominée par l’individualisme, faute aux réseaux sociaux, à certains programmes télévisuels et l’idée que si tu ne réussis pas professionnellement, si tu n’as pas d’argent grâce à cette réussite, tu n’es rien, tu as échoué. La société a crée une génération névrosée et angoissée, prête à tout pour obtenir, réussir, briller. Un joli programme pour créer des dépressifs.

Tu n’es pas ton taff, tu n’es pas ton argent, tu n’es pas tes fringues. Disons que tu es surtout tes pensées, tes rêves, tes envies et tes énergies. Si tu passes ta vie à te focaliser sur des biens matériels, tu vas vite rentrer dans un engrenage de frustration qui te conduira à tout sauf au bonheur. MAIS ! Si tout à coup les objets deviennent superflus, si ton confort passe en second plan et que tes objectifs de vie se concentrent sur autre chose que toi (= ton succès dans les affaires, ton succès dans les amours, tu changes souvent de secrétaire #référencemusicale) tu auras bien moins le temps de faire le bilan de ce que tu n’as pas et de ce que tu voudrais avoir. ET BOUM ! Tout à coup le dernier iPhone et le dernier sac Chounel te semblent carrément inutiles à côté de sauver les animaux et le monde (et concrètement j’ai jamais vu Superman faire du shopping sur les Champs).

TO DO LIST

Bon parce que je suis une meuf bien, je vais t’aider un peu ! Je vais te faire une petite to do list que tu peux noter dans ta main et cocher au fur et à mesure !

À faire en 2019 :

  • Changer mon alimentation et ma façon de me vêtir : devenir vegan !
  • Manger plus de lentilles, plus local, et uniquement de saison
  • Cuisiner maison, ne plus acheter de produits transformés
  • Ne plus prendre l’avion (ou de manière fichtrement exceptionnelle)
  • Sensibiliser mes proches et créer de gros débats pendant les repas de famille
  • Regarder Cowspiracy, Okja, Dominion, What the Health, Earthling
  • Acheter du deuxième main ou des produits de marques éthiques
  • Investir dans du réutilisable : cotons, coton tige, serviettes hygiéniques, bocaux…
  • Devenir vegan… ouais 2 fois
  • Ne pas voyager dans des pays subissant un tourisme de masse
  • Manifester pour le climat
  • Manifester pour les animaux ; désobéir pour les animaux
  • Baisser le chauffage, mettre des pull ou adopter des chats
  • Devenir vegan…
  • Choisir la bonne presse et s’intéresser à ce qui se passe dans mon pays

Et les petits trucs qu’on rien à voir mais qui sont cool pour être heureux :

  • Lire plus de romans
  • Aller au cinéma
  • Découvrir le groupe de musique Charlotte Fever
  • Lire La seconde vie de Rachel Baker et le prochain livre de Lucie Brémeault #AUTOPROMOVENER
  • Faire de la photo
  • Caresser un animal tous les jours
  • Aider ses amis
  • Faire les brocantes par un temps pluvieux #poète
  • Lever les yeux au ciel quand on vous parle en bien de Yann Moix
  • Aller au théâtre
  • Ne plus – jamais – regarder BFMTV (punaise j’aurais du le mettre en haut celui-ci)
  • Danser

Viens on en parle sur instagram ou en commentaires si tu veux !

À bientôt !

Lucie

 

PS : Et bonne année ! :v

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. artvulgaris dit :

    Merci pour cet article rafraichissant et plein d’humour ! Et j’adore le ‘devenir vegan. Oui, 2 fois’. Et le petit tacle à Yann Moix (yeux au ciel…ahah)

    J'aime

  2. « Si demain tuer une vache est inacceptable on aura bien du mal à justifier l’exploitation des enfants humains ou le système patriarcal »

    Je ne suis pas du tout engagé, je bouffe de la viande, mais j’aime beaucoup cette phrase. Si tu me permets, je la réutiliserai lorsque quelqu’un me dira que le véganisme c’est de la merde.

    J'aime

    1. We Are Vege dit :

      Pas de problème ! Enjoy!

      Aimé par 1 personne

  3. Sylvie Fumey dit :

    Bravo pour ton article plein d’humour et de fougue.
    Je suis d’accord avec toi, ça ne coûte pas plus cher de manger bio et correctement. Au contraire, car les aliments sont plus nourrissants, normal ils contiennent plus de nutriments, donc on mange moins CQFD. Alors que les trucs tous prêts sont bourrés de saletés et provoquent des pics de glycémie qui donnent envie de bouffer les emballages tellement on n’est pas rassasié !
    En ce qui concerne ta to do list, effectivement, cela peut sembler difficile à respecter pour les novices mais on s’y habitue très vite et cela devient un réflexe, comme se brosser les dents, enfin pour ceux qui se les brossent 😉
    Pourquoi superman.girl ? Nous sommes toutes des superwomen, même passé 50 ans, n’en déplaise à Yann Moix qui est loin d’être un canon. Et je n’ai pas 25 ans mais 64 et je n’en voudrais pas. Lui non plus vous me direz puisque j’ai largement dépassé la DLC (date limite de consommation), donc tout le monde est content.
    Je te souhaite ainsi qu’à tous tes lecteurs, une belle année 2019, en espérant qu’elle sera celle du réveil des consciences.

    J'aime

    1. Alexia Veggie dit :

      Super article merci pour ces conseils 😉 Sylvie Yann Moix est un mec misogyne qui ne sais pas qu’une femme mûre peut lui apporter 😉

      J'aime

  4. Circonsequet dit :

    J’ai décidé de devenir vegan il y a maintenant quelques années et c’était vraiment la meilleure décision de ma vie! J’espère qu’en 2019 les gens vont réaliser qu’on peut aussi être heureux sans viande…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s